Trésors de la vallée du Rhône

/, Blog/Trésors de la vallée du Rhône

 

Au moment où on dépasse Vienne, on sent la lumière changer.

 

Ce doit être ici, la porte du sud… Il faut faire évoluer la palette vers l’or et le mauve. Les ruines de Crussol auraient plu au vieux Hugo, patriarche du Romantisme. Nul doute que l’inspiration aurait ici illuminé les rayons et ombres de la tristesse d’Olympio. La lumière change sans cesse au-dessus du vieux château. On toucherait presque les nuages de la pointe du pinceau

 

Rhone Vignobles Côte Rotie - Emily Nudd-Mitchell

Les côteaux de vignobles dévorent peu à peu les arbres des collines qui dominent le Rhône. La Côte Rôtie porte haut son nom…

 

Pas étonnant que les Romains se soient installés par ici. La Vienna antique était une mégalopole impressionnante, avec déjà des industries de production en série. Ah, les fameuses céramiques de Vienne ! En regardant défiler les vaguelettes du fleuve, je m’imagine tous les trésors enfouis sous l’eau.

Et puis on a déplacé les capitales, c’est Lugdunum qui a pris le dessus. Un vent de nostalgie souffle encore par ici : les maisons ont toutes des colonnes, des pérystiles, des pergolas et même des statues à l’antique dans les jardins.

 

Étonnant – et émouvant – de voir comme une civilisation disparue perdure dans autant de petits détails aujourd’hui.

2017-04-02T14:43:02+00:00 24 mai 2016|Categories: Carnet de voyage, Blog|Tags: |